#BUSINESSHACKATHON – UN ÉVÉNEMENT CHALLENGEANT ET ENRICHISSANT

Une expérience professionnelle à distance pendant le déconfinement
6 entreprises de la région des Hauts de France ont challengé 44 étudiantes des écoles ESTICE-ESPAS

Lors de cet événement exclusif aux formations ESPAS-ESTICE, les étudiantes ont pu apporter leurs compétences pour répondre aux différents enjeux de 6 entreprises locales MOHA, Tape à l’œil, Lesage, Batka, Shareajob, The Lighthouse sur le thème du « post-covid » et leur proposer un plan d’action.

« Le but de cet événement est de réfléchir, d’aider des sociétés, créer un réseau et de monter en puissance en mode collaboratif. » Clément Nempont, Responsable programme scientifique à ESTICE-ESPAS et co-organisateur du Business Hackathon avec Hélène Clary, Responsable du programme Marketing et Achat.

DES ÉCHANGES INTERGÉNÉRATIONNELS ENRICHISSANTS ET DES RÉSULTATS BÉNÉFIQUES 

Nombreuses sont les entreprises qui ont abordé l’apport du regard des nouvelles générations : « Je trouve qu’il est intéressant d’avoir le regard des jeunes générations dans la manière d’appréhender les choses par rapport aux sujets qui les concernent. » – Stéphanie Boucly, Chargée de développement RH – Tape à l’œil 

Des entreprises qui ont assuré effectuer une mise en action concrète des idées phares apportées : « Me concernant, c’était un franc succès : ils se sont vraiment investis. Ils ont produit une reco qui était très pertinente et consistante, merci de m’avoir bousculé et je pense que je vais accélérer les choses dans ce sens. »Pierre Lesage (Lesage Prestige)

« La très bonne surprise, c’est qu’ils ont été très fins jusqu’à chiffrer des objectifs avec une stratégie qui est déjà posée et cohérente. On va pouvoir réfléchir à de nouvelles portes de business et c’est le bon moment pour nous de le faire. » – Julien, Fondateur The Lighthouse

UN ÉLAN DE REMOTIVATION ET DE RASSURANCE POUR LES ENTREPRISES

L’objectif pour les entreprises : se re mobiliser, se fixer des objectifs ou peut-être se rassurer après cette période mouvementée : « C’est rassurant d’avoir des personnes qui peuvent réfléchir sur tout ce qu’on fait. De plus, il y a des choses auxquelles on avait déjà pensé, le fait qu’ils y ont tous pensé aussi, on se dit qu’on est en bonne voie. On va pouvoir attaquer nos perspectives de développement. »Julien (The Lighthouse).

Au menu, de nombreuses problématiques concrètes telles que le climat social, le renouveau, l’engagement des collaborateurs, le climat social, les dynamiques commerciales marketing, le sentiment d’appartenance, les études de produits, le développement de la communauté, la gestion de crise ou encore de nouveaux concepts comme les solutions « phy-gitales ».

MAIS POURQUOI LE BUSINESS HACKATHON ?

Depuis plusieurs années au sein des formations ESPAS-ESTICE, nos étudiantes travaillent sur des demandes réelles d’entreprise dans le cadre de différents cours : comme le marketing, l’achat, les ressources humaines, les études de marché, etc. Cela permet d’allier la théorie, la pratique et la réalité du terrain des entreprises.

La crise sanitaire liée au Covid-19 a fortement perturbé l’obtention de stages au niveau national et international pour les étudiantes de l’école. D’autre part, beaucoup d’entreprises partenaires ou membres de nos réseaux subissent aussi une période trouble sans précédent.

L’idée est alors devenue évidente pour l’équipe pédagogique de l’école : proposer le cerveau disponible de nos étudiantes à des entreprises pour rebondir face à cette crise sanitaire.

Mais intervenir dans un cas de rebond « post-covid » et sous base de volontariat inter-promo, il s’agissait d’une nouveauté exclusive pour nos étudiantes.

DES ÉTUDIANTES MOTIVÉES

Le volontariat, c’est le facteur de succès de cet événement : « Avec le confinement, on ne travaillait plus beaucoup. Ça remotive le fait de travailler avec des entreprises. On a envie d’avancer pour connaître plus de choses et pouvoir répondre plus facilement aux problématiques. » – Amélie, étudiante ESPAS 2.

Une semaine intensive de réflexion pour impliquer nos étudiantes en quête d’expériences professionnelles et de pratique terrain. Les participantes se sont retrouvées sous un format distanciel, afin de livrer un pitch comprenant leur partage de recommandations à l’entreprise en fin de semaine :

« Malgré la séparation qu’il y avait entre nous et notamment l’un d’entre nous dans un autre pays, on a réussi à se connecter tous ensemble et créer du lieu. » – Matthieu, étudiant ESPAS 2.

Un premier pas dans le #télétravail pour nos étudiantes, déjà bien connectées depuis que le format des cours à distance s’est installé dans les écoles ESTICE-ESPAS.

« Les aléas ont permis l’intervention d’enfants lors des conférences visuelles, ce qui était assez comique. » – Simon, Hugo et Juliette, étudiantes ESPAS 1 et 2.

L’apport pédagogique est d’autant plus important après une longue période d’enseignement à distance. Nos étudiantes habituées à beaucoup de pratique et de stage ont saisi l’opportunité pour apporter leur aide et leurs connaissances à des entreprises engagées au niveau régional. L’importance de porter un nouveau regard sur un business model, une stratégie, ou encore des habitudes prises en entreprises. Les étudiantes ont été ravies de développer leur posture de consultante et leur expertise durant 120 heures : « Ce saut dans l’aventure Tape à l’œil, nous permet d’acquérir un réel sens des responsabilités et d’accroître nos compétences. Nous formons une équipe de choc, guidé par nos valeurs : dynamisme, l’audace et l’écoute. » Julia, Emma et Amélie, étudiantes ESTICE 2 et 4.

« Ce qui m’a intéressé, c’est de pouvoir être acteur et de proposer des idées qui peuvent être pertinentes pour une entreprise. C’est une opportunité de voir quel type de problématiques, une entreprise peut rencontrer dans son parcours » – Israël, étudiant ESTICE 2.

Un événement unique qui réunit pour la première fois des promotions différentes, des horizons variés mais également DEUX formations dans le but de partager les connaissances et les expertises de chacun. Pour certains, la proximité entreprise, c’était nouveau, notamment pour les premières années, qui ont pu apprendre des étudiants en Master en travaillant avec eux. « Pas évident au tout début de parler (et surtout parler projet) aux membres de l’équipe, des étudiantes que je ne connaissais pas avant ce lundi. Mais on s’adapte et au final ça vient tout seul. Pour le projet et l’entreprise, grande découverte pour moi concernant Shareajob, le concept est attrayant et on peut trouver des solutions concrètes et réalisables, pour répondre à la problématique. » – Elise, étudiante ESPAS 4.

POUR CONCLURE…

Organiser un tel événement aussi vite, et dans les conditions sanitaires difficiles dues au Covid-19, montre les liens forts et de confiance acquis jours après jour, stages après stages, entre l’école ESPAS-ESTICE et les entreprises.

L’école est, en effet, fière des partenariats avec les entreprises, et ne les remerciera jamais assez pour leur disponibilité, et surtout pour avoir su transmettre leur passion auprès des étudiantes.

Merci au Réseau Alliance et Clubster Nutrition Santé pour leur aide dans la mobilisation des entreprises pour ce premier Business Hackathon.

Bravo aux étudiantes sans qui, cet événement n’aurait pas eu lieu et merci pour le travail effectué ainsi que leur investissement.

Un Business Hackathon promoteur pour la suite, probablement le début d’une nouvelle série.  

#Enrichissant #Co-construction #Challenge #Efficacité #Innovation